Vous avez interrogé les savants, leur demandant ce que c'était que ce tubercule, et après deux mille ans de discussion les savants vous ont répondu comme le permier jour : "Nous ne savons pas."

Vous avez interrogé la truffe elle-même et la truffe vous a répondu : "Mangez-moi !"

Alexandre Dumas

La truffe dans nos régions

En Suisse la truffe est déjà bien présente à l’état sauvage. Il s’agit d’un champignon indigène qui se développe près des massifs forestiers propices.

L’expérience de nos voisins français et italiens montre que la truffe est un produit à forte valeur ajoutée, à fort rayonnement touristique et en pleine expansion.

Les connaisseurs identifient le pied du Jura, comme un excellent terrain pour la récolte de truffes sauvages, et pour la trufficulture.

C'est pourquoi un groupe de passionnés, réunis au sein de l’Association "1ère Région truffière de Suisse", travaille au projet de développement d’une filière agricole et économique autour de la truffe.

Le succès du Marché de Bonvillars, premier évènement visant à promouvoir la truffe suisse (5ème édition en 2013), est une preuve de l’intérêt suscité par ce produit. La manifestation attire chaque année environ 6'000 visiteurs. Elle est à la base de la réflexion pour le projet de développement d’une filière agricole et économique.

A ce jour, sur des initiatives privées, les truffières plantées dans le Nord-Vaudois au cours des 20 dernières années totalisent environ six hectares. Dès lors la trufficulture dans notre région est déjà une réalité et offre un fort potentiel.

Les truffes cultivables

Truffe XY
Tuber Uncinatum, dite truffe de Bourgogne. Elle possède une odeur et un goût assez prononcés. C’est l’espèce la plus largement répandue dans toute l’Europe, elle est peu exigeante en chaleur et en lumière. Cette catégorie de truffe privilégie un sol calcaire. Période de maturité : de septembre à fin mars.
Tuber Melanosporum ou Truffe noire du Périgord
Tuber Melanosporum, dite truffe noire du Périgord ou diamant noir. Cette espèce dégage un parfum puissant et une saveur très agréable. Elle exige un sol très calcaire, de la chaleur et de la lumière. Cette catégorie de truffe privilégie un sol calcaire. Période de maturité : de novembre à fin mars.

Buts de l'association

L'Association, crée pour la réalisation du projet, a pour principaux buts statutaires, de développer la filière de la truffe dans une partie du district du Nord vaudois et notamment de

Son comité est composé de compétences complémentaires et regroupe élu politique, caveurs, agriculteurs, garde-faune, garde-forestier, géomètre, économiste, financier.

Le projet

Le projet mené par l'Association vise des retombées agricoles et économiques. Ses principaux axes sont :

  • la reconnaissance de la trufficulture et de la truffe par les organes faîtiers
  • l'identification de terrains pour le développement des plans truffiers
  • le développement agricole de vergers truffiers
  • la réalisation d’une Maison de la Truffe et d’une coopérative
  • la mise sur pied d’un contrôle de qualité
  • l’élaboration de produits finis représentatifs, et de forfaits touristiques visant la commercialisation de la truffe
  • le développement de projets agrotouristiques, de manifestations

Le projet a d’ores et déjà obtenu l’appui ainsi qu’un soutien financier de la Confédération et de l’Etat de Vaud.

Pour en savoir plus

Vous retrouverez plus d’informations en consultant notre brochure :

Brochure a télécharger

Télécharger la brochure

Devener notre partenaire...

Notre association a inauguré, en décembre 2016, la première truffière didactique de Suisse et d’Europe.

Outre les chênes, les hêtres, les tilleuls, les noisetiers, les pins noirs et les charmes, de nombreuses espèces végétales sont mycorhizables. Toutes les variétés sont présentes dans notre truffière didactique, ainsi que diverses espèces buissonnantes favorisant la croissance des précieux tubercules. Pour le prix symbolique de 1000 francs par arbre, joignez-vous à ce projet ambitieux et participez à notre initiative unique en Europe.

Compagnons de la Truffe Vaudoise:

Le soutien financier des Compagnons est essentiel à la pérennisation de la truffière didactique. Les Compagnons participent aussi au travail d’entretien régulier que demande la Truffière dans sa croissance. Ils se réunissent chaque année pour un grand repas autour de la truffe et y intronisent les nouveaux membres.

Les Compagnons à ce jour (octobre 2017):

Sylvain Agassis, Pascal Auchlin, Bertrand Barbezat, Kunz Bernard , Jacques Bovey, Michel Brun, Alexandre Bula, Olivier Burdy, Jean-Daniel Carrard, Didier Conod, Guy Cousin, René Crisinel, Mary-Josée Destraz, Lionel Dousse, Tania Dousse , André Dubrit, Dominique Faesch, Olivier Grandjean, Pierre-Alain Gurtner, Pascal Jaquier, Claude-Anne Jaquier , Rémy Jaquier , Alain Jutzeler, Yves Lecoultre, Carlo Léoni, Daniel Margairaz, Pierre-Yves Masson, Alexandre Muriset, Luc Nicolay, Jean-Frédéric Pache , André Pahud, Pierre-Léon Parvex, Jacques Perrin, Christian Pidoux, Frédéric Piguet, Pierre Pittet, Richard Protti, Cédric Protti, Daniel Rappo, Jean-Paul Robert, Cyril Rod, Pierrette Roulet Grin, Nicolas Schenk, Mary-Laure Schorderet, Daniel Sertori, Jean-Marc Seydoux, Frank Siffert, Mathieu Späth, Oscar Thoutberger, Manon Urfer-Yenny, Laurent Yenny, Monique Zomer.

Vous souhaitez rejoindre les rangs? Contactez-nous!

Envie d'en savoir plus ou de participer au projet ? Contactez nous !